Présentation du script

De quoi s’agit-il ? XStrings est un script permettant d’enchaîner des Rechercher/Remplacer en mode Texte (F) ou GREP (G) de texte ou d’expressions régulières en mode « brut », c’est-à-dire sans aucun enrichissement de caractères ni choix de paragraphe ou autre spécificité (du moins en l’état actuel) sur l’ensemble d’un document, tous les documents ouverts, un article ou une sélection (Search Type). Pour les trois premiers modes, le Rechercher/Remplacer couvre par défaut les blocs de note de bas de page et tous les calques.
Comme le montre la capture d’écran ci-dessus, chaque requête peut être exécutée individuellement (en cliquant sur le bouton Do en face de chacune d’elle) ou toutes ensemble en cliquant sur le bouton Do XStrings. (Je suppose qu’elles s’exécutent dans l’ordre d’apparition.)
Les boutons Next Page et Prev. Page permettent d’accéder à la liste des requêtes (qui excèderaient le nombre de dix). 
Le bouton Special donne accès à un raccourci vers 4 métacaractères qui s’intègrent dans la requête par simple clic. 
Tout le monde aura remarqué le bouton Save/Save As qui permet d’enregistrer la liste des requêtes saisie. Et on a là, l’un des principaux points forts du script.

« Prolexiser » du texte

Lorsqu’un nouveau script sort et que l’on ne connaît pas les intentions du développeur, on peut légitimement se demander ce qu’il apportera de nouveau par rapport aux scripts existants et l’utilité qu’on pourra en faire. 
Avec XStrings, ça n’a fait aucun doute : « prolexiser ».
Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce produit, ProLexis est un logiciel professionnel « d’aide à la correction et à la rédaction de documents en français et en anglais ». Là où je le trouve surtout incontournable, c’est dans la possibilité de créer des dictionnaires orthotypographiques. (J’ai ainsi rentré le code typo en usage à l’Imprimerie nationale dans plusieurs dictionnaires, que j’enrichie continuellement).
XStrings, tel qu’il existe déjà avec la possibilité d’enregistrer les requêtes, peut jouer le même rôle : servir de dictionnaire orthotypographique. À une différence (notable) près : il faut au préalable, dans le champ From, indiquer la forme « fautive » (l’équivalent des Listes des formes… correctes et …incorrectes de ProLexis).
Les listes de ProLexis étant exportables, on peut donc récupérer les fichiers .txt et, après quelques adaptations, les faire figurer parmi les listes XStrings (les fichiers sont à placer dans le dossier XStrings du dossier Documents).

Saisie facile

Quand bien même l’enregistrement des requêtes serait inexistant, XString présente un autre intérêt : le panneau reste ouvert. Placé en dessous de Muti-Find/Change, il me sert désormais de panneau de saisie pour quasiment toutes mes requêtes ad hoc. 
Par défaut, le mode Texte (F) est insensible à la casse et l’option mot entier est désactivée. Je conseille donc d’utiliser le mode GREP (G) pour préserver la casse et d’utiliser le métacaractère \b pour délimiter les mots.
Et pour ceux qui n’auraient pas en tête l’ensemble des métacaractères, il est possible d’enrichir la liste des quatre métacaractères en modifiant le fichier SpecialChars.txt, qui se trouve par défaut dans le dossier XStrings du dossier Documents (le métacaractère et sa description doivent être séparés par -||-).
XStrings est en version bêta et gratuit. Je pense que l’essayer sera l’adopter. Si je pouvais émettre des vœux, voilà ce que j’y verrais comme complément, mais sans qu’il devienne une usine à gaz :
  • permettre un affinement des Rechercher/Remplacer par le choix de style de caractère et de paragraphe. (Mais d’un autre côté, XStrings ne perdrait-il pas en simplicité d’utilisation ?)
  • avoir un pop-up qui indique que les requêtes (voire leur nombre) ont bien été exécutées. (C’est toujours une angoisse d’attendre le résultat.)
PS : Merci à Rich pour ces nombreuses bêta que j’ai pu tester. Il n’est plus possible de laisser de commentaires sur le blog, en raison d’un trop grand nombre de spams dont je n’arrive pas à me départir.